Les traitements

INFECTION URINAIRE

Traitement infection urinaire Causes infection urinaire Infection urinaire et huiles essentielles Infection urinaire et antibiotique Infection urinaire et homéopathie VIDÉOS sur l'infection urinaire

Une infection urinaire se caractérise par une invasion de bactéries dans les urines. Les nourrissons, les enfants et les femmes enceintes sont les plus touchés par les infections urinaires.

Les deux principales infections urinaires sont :
- la cystite (infection de la vessie).
- la pyélonéphrite (infection du rein).

Elles se soignent par antibiotiques, notamment la pyélonéphrite, qui sans traitement, peut conduire à des complications graves.

L’infection urinaire est 50 fois plus fréquente entre l’âge de 20 et 50 ans. Au-delà de 50 ans, la tendance s’inverse et est beaucoup plus fréquente chez les hommes à cause des maladies touchant la prostate.

On retrouve quasiment systématiquement une cause anatomique à l’infection urinaire chez l’homme. Ce sont généralement des malformations congénitales ou survenues pendant l’enfance ou l‘adolescence. Chez l’homme âgé ce sont surtout les atteintes de la prostate. Dans la période située entre ces deux âges, les infections urinaires sont surtout causées par des calculs ou des tumeurs. La tuberculose rénale est aussi une des causes d’infection urinaire.

Généralement, ce sont les bactéries des intestins qui sont en causes, c’est pour cela que les femmes sont plus touchées par les infections urinaires (cystite). En effet, le méat urinaire est très proche de l'anus. De plus l’urètre est large et court et s’ouvre pendant les rapports sexuels.

Physiopathologie de l’infection urinaire


Une infection urinaire simple

- femme de 15 à 65 ans d’âge ; ayant débuté depuis moins de 3 jours.
- absence de terrain favorable (grossesse, diabète, insuffisance rénale, etc).
- pas d’anomalie urologique spécifique.
- pas d’antécédent d'infection urinaire datant de moins de 3 mois.

Elle sera compliquée dans les cas contraires.

Une infection sporadique

- moins de 2 infections dans les 6 derniers mois, ou moins de 3 infections la dernière année. Sinon elle est dite répétitive.

Diagnostic de l’infection urinaire

Le premier examen qui est réalisé est un ECBU (examen cytobactériologique des urines).

Bactériurie asymptomatique

Elle touche 1 % des filles âgées de moins de 10 ans, 10 à 20 % des femmes âgées, 20 à 50 % en milieu hospitalier. Elle est très liée à l'activité sexuelle. Il s’ensuit parfois une infection symptomatique (8 % des cas).
Elle se caractérise par la présence de plus de 100 000 bactéries/ml d'urine, et est asymptomatique. La bactériurie asymptomatique peut parfois engendrer des contractions utérines et un accouchement prématuré.

Cystite

Elle se caractérise par :
- une augmentation de la fréquence des mictions.
- une brûlure lors des mictions.
- une envie urgente d'uriner, impossible à retenir.
- des difficultés à uriner.
- la présence de sang dans les urines.

Absence de fièvre et de douleur aux lombaires.

Pyélonéphrite aiguë

Forme plus sévère d’infection urinaire, elle présente :

- une fièvre (39 à 40 °C).
- des courbatures.
- des frissons.
- une fatigue importante.
- des douleurs lombaires unilatérales.
- des urines troubles.
- nausée ou vomissement.
- une perte d'appétit,
- une douleur du rein pendant l'examen clinique.

Idées toutes faîtes sur l’infection urinaire

Les rapports sexuels peuvent être responsables d’infections urinaires, contrairement aux idées reçues.
Durant les rapports sexuels, certaines bactéries colonisant les voies urinaires peuvent se transmettre. Les hommes sont davantage touchés car les voies urinaires sont plus exposées pendant des rapports sexuels. Les bactéries responsables lors des rapports sexuels sont généralement des chlamydia et des gonocoques. Après un rapport sexuel, il est conseillé aux femmes d’aller uriner rapidement. Il est indispensable d’avoir une bonne hygiène et de se laver les mains régulièrement lors d’une infection urinaire.

TOUS LES PRODUITS CONTRE L'INFECTION URINAIRE