Les traitements

TRAITEMENT DE L'ENTORSE

L'entorse Entorse et huiles essentielles VIDÉOS sur l'entorse

Le traitement de l’entorse permet de retrouver une activité normale en six semaines environ.

Pour une entorse moyenne ou importante, des séquelles sont possibles : douleurs ou cheville instable. La possibilité d’une récidive est également plus élevée.

Il ne faut surtout pas masser. Cela risque d’accentuer la douleur, d’aggraver la blessure, voire même d’engendrer une hémorragie. La palpation est également proscrite.

Le traitement de l’entorse avec le RGCE

72 heures après le traumatisme, le traitement de l'entorse se base sur le RGCÉ : Repos, Glace, Compression, Elévation. L’objectif de ce traitement est de stopper l'hémorragie de l’entorse moyenne ou grave.

Repos

Si la douleur est intense, il faut reposer le membre lésé, mais pas plus de 3 jours. La plupart du temps, il ne faut pas laisser le membre au repos trop longtemps car faire fonctionner l’articulation permet la guérison. La douleur est un bon repère : pour cela placer le poids qu’on peut supporter sans éprouver trop de douleur et augmenter la charge progressivement. Dans certains cas, il peut être bien d’utiliser des béquilles pour atténuer la douleur en marchant, lorsqu’il s’agit d’une entorse de la cheville ou du genou. Parfois, il est souhaitable d’immobiliser l’articulation.

Glace

Poser la glace le plus rapidement possible afin de limiter l’enflure. Elle diminue la douleur, atténue l'inflammation et permet une réduction de l’enflure en resserrant les vaisseaux sanguins. La glace permet également de réduire le saignement en cas de déchirure des ligaments.

Compression

Envelopper la partie lésée avec un bandage élastique pour diminuer l’enflure et les ecchymoses, et maintenir les ligaments abimés. Eviter de trop serrer pour ne pas stopper la circulation sanguine.

Elévation

Garder le membre blessé surélevé, de 10 cm plus haut par rapport au coeur. Le garder dans cette position durant 2 à 3 heures tous les jours, jusqu’à ce que la douleur et l’enflure régressent. L'élévation favorise le reflux sanguin veineux et limite l'accumulation de liquide d’inflammation autour de la zone blessée.

Conseils pour appliquer la glace :

La glace doit bien prendre la forme de la région blessée. Il faut la placer dans un sac fixé à l’aide d’un bandage. Il est également possible de placer une serviette mouillée entre le sac et la peau. Laisser agir la glace pendant 10 à 12 minutes, pas plus.
Fréquence :  Répéter toutes les heures ou toutes les 2 heures en gardant continuellement l’articulation en élévation. A répéter plusieurs fois pendant les deux premiers jours après le traumatisme. Poursuivre ensuite la pose de glace trois à quatre fois par jour, jusqu’à ce que la douleur disparaisse, au repos comme à l‘activité.

Médicaments pour le traitement de l’entorse

Les antalgiques permettent d’atténuer la douleur. Les anti-inflammatoires, comme l’ibuprofène sont généralement utilisés durant deux ou trois jours dans la phase aiguë. en plus de la compression et de la pose de glace. Ils participent aussi à diminuer la douleur. Néanmoins, il n’accélèrent pas la guérison pour autant. Il faut bien respecter la posologie pour les anti-inflammatoires car ils peuvent provoquer des effets secondaires graves sur l’estomac.

Immobilisation dans le traitement de l’entorse

Si le coude ou l’épaule est atteint, maintenir le bras avec une écharpe, mais ne pas l’immobiliser plus de deux ou trois jours. Si l’entorse est moyenne ou grave, on emploiera une orthèse pour ne pas accentuer la blessure. Elle permet de limiter les mouvements dans l’axe des ligaments blessés, mais facilite aussi les autres mouvements. Il existe plusieurs sortes d’orthèse adaptées selon les types d’articulations.
Pour une entorse grave, un plâtre pourra être posé pendant dix jours.

Chirurgie dans le traitement de l’entorse

Pour une entorse grave, on a parfois recours à la chirurgie, notamment chez les athlètes qui continuent à solliciter une articulation blessée de manière intensive. Egalement en cas d’articulation instable permanente.

Temps de rétablissement

La reprise d’une activité normale se fait de manière progressive. Des exercices de kinesthésie, avec des bandes élastiques, sur des planches d’équilibre favorisent le rétablissement et diminuent le risque de récidive. Ces exercices favorisent les ligaments à retrouver leur entière fonction, atténuent la raideur et augmentent la musculature qui s’est généralement atrophiée.

En complément dans le traitement de l’entorse

Arnica

L’arnica en usage externe permet de traiter les ecchymoses, les oedèmes, les contusions, les blessures musculaires et articulaires.

Broméline

La broméline semble efficace pour atténuer l’inflammation, diminuer la douleur et accélérer la guérison des blessures.

Posologie

Per os (par la bouche), prendre 3 fois par jour, 125 à 500 mg de broméline en capsules.

Consoude

La pose d’un onguent à base de consoude atténue la douleur et diminue l’enflure.

Posologie

Poser, deux à quatre fois par jour, un onguent à base de consoude (sous la forme de racine ou de feuilles).

Hamamélis de Virginie 

En usage externe pour le traitement de l'entorse et les contusions.

Posologie

Poser sur la partie lésée, une crème, un onguent, ou une lotion à base d’extrait d’hamamélis, ou éventuellement une compresse imprégnée d’eau d’hamamélis.

Emplâtre analgésiqueTokuhon

L’emplâtre analgésique est employée pour atténuer les douleurs liées aux foulures, aux entorses, aux contusions et aux maux de dos. Il renferme du menthol et du camphre.

Posologie

En usage externe uniquement. Bien nettoyer puis sécher la zone lésée avant d’appliquer l'emplâtre. Découper un morceau à une grandeur adaptée et appliquer sur la zone touchée. L’application doit durer 1 à 2 heures maximum, 3 à 4 fois par jour.

TOUS LES PRODUITS CONTRE L'ENTORSE